Pédagogie : la rumba pour les enfants

Les formateurs de Son d’unité mènent un important travail d’élaboration
pédagogique et méthodologique.
L’enjeu ? Parvenir à adapter la rumba à un public de non-initiés
tout en préservant les techniques authentiques de cette musique.
Cet équilibre entre adaptation et préservation forme
le cœur de l’intervention de Son d’unité et la particularité
de ses formations, notamment pour les enfants.

La clave est au cœur de la rumba et de la danse du même nom. Elle est aussi au cœur de la transmission pédagogique : c’est à partir de cette technique rythmique de base, qui permet ensuite l’apprentissage des jeux de tambours, du chant et de la danse, que l’on fixe l’écoute et la concentration des enfants. C’est aussi à partir de la clave que l’on tire la scansion des syllabes et des mots et le phrasé des mélodies.
Toutes les formations de Son d’unité, les créations de rumba avec la participation des enfants partent de cette cellule rythmique qu’est la clave.

Les intervenants de Son d’unité adaptent le travail de chant avec clave et celui du jeu de tambour à chaque niveau de classes.
En effet, l’écoute d’une rumba de groupes cubains très connus comme Yoruba andabo ou Rumberos de Cuba peut laisser perplexe : si leurs mélodies ensoleillées et leurs rythmes festifs sont communicatifs et entraînants, la décomposition musicale de leurs morceaux est très complexe et inadaptée à un public de jeunes enfants non-initiés.
Rendre compte d’un diana (l’intonation de départ du chanteur) à la couleur sévillane rencontrant une clave africaine et des mots de dialecte yoruba (Nigéria) mène à une étude ethno-musicologique hors de propos pour les écoliers ou les collégiens.

Il n’est pour autant pas question, pour Son d’unité, de trahir les fondamentaux de la rumba ni d’abâtardir ou de diluer ce style musical qui fait partie du patrimoine de la culture mondiale. C’est pourquoi, par exemple, on conserve les ostinatos rythmiques de la rumba malgré leur relative difficulté technique. Pour cela, on utilise la clave différemment en faisant correspondre des accents de tambours et le rythme des mots de la chanson.

Dans le cadre des initiations jeunes publics et des ateliers pédagogiques, Son d’unité réunit des groupes de huit enfants et répartit les rôles comme suit : un enfant joue la clave, deux jouent les tambours (la basse et celui qui répond : Salidor et Tres-Golpe), un joue la cloche et les quatre autres chantent avec une maraca comme support rythmique.
Bien évidemment, ces rôles évoluent durant la séance afin que chaque enfant puisse découvrir les différents rythmes et ainsi trouve celui qui lui convient le mieux.

Par ailleurs, quand cela est possible, les intervenants de Son d’unité créent des paroles avec les enfants sur les thèmes du carnaval, de la danse ou de la vie quotidienne : cette création commune est toujours, pour les enfants, un moment de fête et de joie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s